Children’s Radio Foundation : faire du développement par la radio autrement

Jeune reporter radio (Afrique du Sud)

© CRF Maduna


A l’heure du tout internet, l’ONG Children’s Radio Foundation s’est donné pour mission de positionner la radio comme le media de choix des jeunes africains pour faire entendre leur voix. 

« Je m’appelle Moussa et aujourd’hui, je ne suis plus un enfant comme les autres. Avant, j’écoutais les infos à la radio, mais je ne comprenais pas tout.

Maintenant, je comprends le processus de production, je suis au courant de tout ce qui se passe dans ma communauté et je suis capable d’identifier les sujets intéressants, de créer des émissions sur ces thèmes et de les diffuser à l’antenne sur ma radio locale. Cela m’a ouvert des portes et plus tard, je veux devenir un journaliste encore meilleur que celui que je suis aujourd’hui. »

Moussa, 12 ans, vit à Dar es Saalam, en Tanzanie et chaque semaine il est à  l’antenne de Radio Sauti, pour présenter une émission de magazine d’une demi-heure sur les droits de l’enfant. Il la produit avec 14 autres adolescents. C’est précisément cela qui fait de lui un enfant différent des autres : il a une plateforme pour s’exprimer.

La majorité de ses pairs sont complètement absents du paysage médiatique alors qu’ils comptent pour plus de 50% de la population d’Afrique australe (1). L’image de la jeunesse africaine dans les médias occidentaux est encore aujourd’hui ternie par les stéréotypes de la malnutrition, du paludisme et du SIDA leur participation à la production médiatique en elle-même est quasi inexistante. Ce qui les laissent de facto sans voix pour exprimer ce qu’ils pensent, parler de ce qui se passe dans leur quotidien, pour partager leurs expériences et échanger avec d’autres jeunes.

C’est ce constat qui a motivé la création de CRF. L’idée est simple : laissons la jeunesse africaine forger sa propre image, dessiner sa propre identité. Un micro à la main. Car nous sommes convaincus que la radio est le média idéal pour changer ce statu quo et aider les jeunes africains à être des acteurs qui comptent dans la société actuelle.

La radio, le média le plus adapté en Afrique

Jeune reporter radio (Afrique du Sud)

© CRF Maduna

Depuis sa création en 2007, CRF s’est donc donné pour mission de développer et de soutenir des projets radio par les jeunes et pour les jeunes à travers le continent. Nous sommes actuellement présents en Afrique du Sud en Zambie, en Tanzanie, au Liberia et en République Démocratique du Congo. Nous touchons plus de 60 communautés, dans de grandes villes comme Monrovia, Kinshasa ou Dar es Salaam, mais aussi dans des villages très isolés, avec des infrastructures extrêmement basiques.Nous travaillons en priorité avec des radios locales, des ONG et des associations, dans des hôpitaux, des centres sociaux et avec des collégiens et lycéens mais aussi avec des enfants et des jeunes qui vivent dans la rue.

A l’heure de Facebook et de Twitter, une question revient en boucle: Pourquoi la radio?

Sur le continent Africain, l’impact de la radio en tant que media est inégalé. Près de 90% des Africains ont accès à une radio et c’est souvent leur seule source d’information.(1) Les radios locales sont souvent le centre névralgique d’une communauté. Elles représentent un espace (abstrait mais aussi souvent physique) où les gens se retrouvent, échangent, débattent. La radio est donc le media le plus adapté dans les contextes dans lesquels nous travaillons. Mais son impact ne s’arrête pas là, surtout pour les jeunes. D’abord, c’est un media bon marché. L’équipement est relativement peu couteux, facile à entretenir et permet de toucher un très grand nombre d’auditeurs.

 

Ensuite, la radio est un média facile à apprendre. En cinq jours d’ateliers intensifs, nos jeunes participants sont prêts à produire leurs premiers reportages. Et ces compétences que les jeunes acquièrent (communiquer ses idées clairement, apprendre à s’exprimer devant un public, à développer une argumentation) sont facilement applicables dans d’autres domaines de la vie, notamment à l’école.

Amplifier les voix des jeunes et des radios locales

Jeunes reporters radio (Afrique du Sud)

© CRF Maduna

« Amplifier la voix des jeunes sur le continent africain », tel est le slogan arboré sur notre logo. Pour jouer ce rôle de catalyseur, nous avons conçu un modèle appelé le Réseau Jeunes Reporters. Le réseau est constitué dans chaque pays de plusieurs groupes d’environ 15 jeunes reporters (âgés en général de 12 à 18 ans). Ces jeunes animent des émissions hebdomadaires sur des sujets qui leur tiennent à cœur, au sein de la radio locale de leur communauté.

CRF forme dans un premier temps, des formateurs, qui sont le personnel des radios communautaires. Puis, avec l’aide de ces formateurs, CRF initie les jeunes. Ensuite, nous les aidons à faire perdurer leur émission, ainsi qu’à développer des activités de sensibilisation et de plaidoyer dans leur communauté. Nous les aidons à être en contact avec les autres membres du Réseau Jeunes Reporters. Via notre site internet et SoundCloud, les différents groupes communiquent, échangent leurs expériences et leurs émissions d’une communauté à l’autre. Ils deviennent ainsi des correspondants locaux du réseau.

A terme, le projet est entièrement géré par les jeunes et les formateurs locaux avec le soutien de la direction de la radio, impliquée dès la phase de conception du projet. C’est d’ailleurs auprès des managers que notre travail de lobbying est le plus acharné pour les convaincre que « mettre les jeunes aux commandes » est dans leur intérêt et dans celui de leurs radios. Ce sang neuf permet de revigorer des structures qui souvent vivotent sur le fil du rasoir. L’implication des jeunes permet de conquérir de nouveaux auditeurs mais aussi de former les journalistes et présentateurs de demain.

Nos partenaires, les radios locales, ont donc très vite compris que les jeunes sont les acteurs-clés de la radio du futur.

 

(1) Internet World Statistics (2011), African Internet Usage and Population Stats. Miniwatts Marketing Group.

 

Clémence Petit-Perrot

Clémence Petit-Perrot est la directrice des contenus pédagogiques de la Children’s Radio Foundation et ancienne correspondante de RFI au Cap (Afrique du Sud).
www.childrensradiofoundation.org
Clémence Petit-Perrot

Derniers articles parClémence Petit-Perrot (voir tous)